Comment organiser un workshop ?

Publié le : 27 avril 20223 mins de lecture

À mesure que la gestion de projet se démocratise et que les employés s’impliquent davantage dans les questions de gestion, de nombreux gestionnaires doivent organiser et animer un atelier, également appelé workshop.

Quelle est la signification du workshop ?

Il s’agit d’une conférence, d’une rencontre où différents participants travaillent collectivement sur un sujet. Chacun apporte son expertise, son expérience et son point de vue et le partage avec toute l’équipe. Un animateur est désigné dont le rôle est d’inciter chacun à s’exprimer. Il alimente le débat, supprime les plus bavards et restructure la discussion. Ce groupe est responsable des travaux de la réunion, il peut avoir besoin de présenter un résumé de travail par l’intermédiaire d’un conférencier. Il y a de nombreux objectifs, en voici cependant quelques-unes, en faisant former les participants à des fins pédagogiques, en s’appuyant sur une expertise collective pour résoudre des problèmes, en s’appuyant sur la créativité d’équipe pour trouver des idées, et en informant et rassurant des situations dans un cadre de conduite du changement.

Quelles sont les prérogatives du workshop ?

Des dynamiques communes favorisent la progression de la collaboration au sein des équipes et construit le consensus au sein d’équipes ou de départements aux intérêts différents. Dans l’apprentissage, ils sont facilités par la confrontation avec la pratique et l’expérience, en apprenant les uns des autres. Du côté de l’information, basée sur des pratiques spécifiques, facilite la communication. En termes de motivation, les femmes et les hommes avaient les taux de participation les plus élevés en tant que participants. En matière de créativité, travailler ensemble produit une mine d’avis. Très intéressante pour trouver des solutions innovantes, mais aussi pour explorer divers aspects d’un thème ou d’un obstacle.

Comment impliquer tout le monde ?

Le nombre idéal est de 5 à 8 personnes. Si le groupe est relativement dense, il est recommandé de faire un petit groupe de 2 à 4 personnes. Les intérêts sont échangés au sein d’un petit noyau, en gardant tout le monde impliqué. Cependant, le nombre doit être limité pour encourager les opinions riches et faire avancer le sujet de manière innovante. Au cours de la réunion, la durée est choisie en fonction de la disponibilité des participants et des objectifs de la tâche. Parmi les effets de groupe néfastes, certaines personnes ont du mal à s’exprimer et à développer leurs idées devant les autres. La mobilisation des participants représente un investissement important en termes de coût, d’inconvénients et de contraintes. En raison de la disponibilité des participants, il n’est pas toujours facile d’obtenir la participation de collaborateurs clé en raison de leur charge de travail.

Plan du site